La country music

               LA COUNTRY MUSIC                

 

Le style Country regroupe plusieurs genres de musiques: l'Old time music, le Country Gospel, le Western Swing, le Honky Tonk, le Bluegrass, la Western Music, le Country boogie, le Rockabilly, le Nashville Sound,

La New Country, Le Cajun, le Zydeco, le mouvement des Outlaws.

 

L'OLD TIME MUSIC:

 

On considère les Appalaches (massif qui s'étend de Terre Neuve au Canada jusqu'à l'Alabama) comme le berceau de l'Old time music. Au 17ème siècle. Les premiers colons venant des îles britanniques  (Irlande et Ecosse en particulier) apportèrent leurs ballades traditionnelles jouées essentiellement au violon.

La musique et la danse étaient les principales distractions. Le folklore appalachien se compose d'airs faciles à retenir et de paroles simples évoquant la vie quotidienne des colons : pauvreté, misère, religion mais aussi l'amour heureux ou malheureux ! Ce folklore devient populaire dans les années 1920. Il prend alors de nom de Hillbilly (hillbilly signifiant "péquenaud"), après la seconde guerre mondiale on lui préféra le terme de Country & Western.

A la fin du 19ème siècle commence l'exploitation du charbon dans les Appalaches, de nouvelles populations arrivent : Italiens, Tchèques, Polonais, Français...), ils apportent leurs danses et leurs instruments : la mandoline (Italie), la guitare d'origine hispanique et que les Afro-américains tiennent des vaqueros mexicains. S'ajoutent le banjo, la basse et washboard. Toutes ces traditions musicales influenceront le folklore appalachien.

Après l'annexion des îles Hawaï par les Etats Unis en 1898, la musique hawaïenne s'introduit avec ses airs "swing" et cette guitare appelée "Dobro", guitare à résonance métallique posée à plat sur les genoux du musicien. Le dobro devient un instrument incontournable de l’Old Time Music. Une émission de radio contribue à faire connaitre cette musique Le Grand Ole Opry (toujours diffusée de nos jours !). Cette émission est le passage obligé pour qui veut faire carrière.

Les artistes : Jimmie Rodgers, Delmore Brothers, la Carter Family..

 

LE COUNTRY GOSPEL

 

Le gospel est sans aucun doute la plus profonde et la plus élémentaire de toutes les racines de la country-music. Les premiers colons ont fui les persécutions religieuses qu'ils subissaient en Grande-Bretagne et ces protestants se sont installés dans les Appalaches pour y cultiver leur culte en toute liberté. Dans la deuxième moitié du 19ème siècle s'ajoutent les laissés pour compte de la révolution industrielle qui cherchent un refuge dans un protestantisme idéalisé. La conversion et l'éducation religieuses passent par des chants simples et faciles à retenir pour cette population quasi-illettrée et ignorants le solfège. On trouve dans ces chants des spirituals et des gospels, blancs et noirs, mais aussi une forme de chanson rurale qui induira celle des morceaux de country music et de blues. Les parents de Johnny Cash ramassaient le coton. Elvis Presley a restitué les sons et les rythmes des communautés noires avec lesquelles il chantait le dimanche à l'église avec sa mère. L'arrivée du disque fait du gospel un genre important, très rentable car bénéficiant d'un large public. Les groupes Appalachiens en profitèrent pour prendre des parts de marché auprès des amateurs de gospel. On retrouvera même un programme radiophonique: Le Grand Ole Gospel Time.

En 2000, Johnny Cash a sorti le coffret Love, God, Murder dont l'album God rassemble 16 gospels.

 

LA WESTERN MUSIC

 

L'image du cowboy romantique chantant, diffusée par les romans et le cinéma, a permis de faire connaitre les chants cowboys au public et de les préserver. La période des grands troupeaux assez courte le répertoire ne compte qu'une centaine de textes évoquant la solitude, le quotidien des vachers, les dangers de la piste. Les instruments de musique rares et chers, les textes étaient interprétés "a capella", collés sur des ballades anglo-irlandaises. Les compagnies de disques, dès 1925, enregistrent des chansons de cowboys par des interprètes "typés. Clint Eastwood a d'ailleurs enregistré un CD en 2002 "Clint Eastwood sings country favourites" chez Delta Music. En 1930 des productions cinématographiques mettent en scènes des cowboys chantants, on y retrouve jusqu'à 7 titres par film. Le succès est là et les véritables cowboys à la voix éraillée sont remplacés par de vrais chanteurs.

 C'est le cas de Roy Rodgers (100 films) et Patsy Montana, première grande vedette féminine de la country music avec son célèbre "Want to be a cowboy sweatheart" qui s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.

Le plus célèbre est Gene Autry, acteur, chanteur, compositeur (+ de 200 films), dont le succès "In Old Santa Fe". Il aura donné à la country une image plus romantique du cowboy avec sa guitare.

Le genre s'éteint en 1955 avec Rex Allen, le dernier cowboy chantant du cinéma avec le film "Down Lardo Way".

LE WESTERN SWING

Musique pour danser et se divertir. Le western swing est né au Texas en 1930, d'un brassage de peuples et de cultures musicales,  son swing endiablé est emprunté au jazz et les textes sont légers et naifs. Il s'est rapidement répandu à travers les Etats-Unis et est devenu la musique la plus populaire d'avant-guerre. 

Aux chants cowboys de culture appalachienne se joignent  le jazz de la Nouvelle Orléans et la musique des Mariachis, à cause des frontières communes avec la Louisiane et le Mexique. Les cuivres, la section rythmique "basse-batterie" et les instruments électriques empruntés au jazz et au blues, s'ajoutent aux instruments de la country traditionnelle.

Le western swing donnera naissance au country boogie et au honky tonk.

 

LE HONKY TONK

 

Le terme Honky Tonk désigne en 1891 un petit bar mal famé du sud du Texas, où le public essentiellement masculin y boit et joue en galante compagnie ! En fait le style "honky tonk" est né de la grande crise de 1930 et du pessimisme de l'après-guerre d'où des chansons qui abordent des thèmes tels que: le divorce, l'adultère, l'alcool..., les aspects d'une vie urbaine morose remplacent les descriptions de la vie rurale. Ceci est parfaitement illustré par la chanson "Born to loose" de Ted Daffan en 1942. Les textes des Honky Tonk heurtent la morale de Nashville et les musiciens sont donc exclus du Grand Ole Opry...

Les grands représentants du genre sont: Ernest Tubb, Merle Travis, et Hank Williams. Ce mixage des sons de musique Appalachienne et de ceux du western-swing signera la fusion musicale de la country du sud-est et celle du sud-ouest. Aujourd'hui ce sont les chanteurs comme Dwight Yoakam ou Alan Jackson qui illustrent ce genre considéré comme toute la colonne vertébrale de la country-music. C'est le style vers lequel la country revient inévitablement pour retrouver ses sources quand les tendances commerciales l'éloignent de ses vraies racines.

 

LE BLUEGRASS

 

Blue=bleu  Grass= herbe 

L'herbe bleue du Kentucky.... Le matin l'herbe parait bleue dans les plaines de Kentucky, c'est pourquoi cette musique originaire du Kentucky a été appelée Bluegrass. C'est Bill Monroe qui a créé le style, pour contrer le western-swing et le honky tonk à la morale douteuse... Avec son groupe The Bluegrass Boys ils refondent la musique Old Time avec instruments  à cordes au jeu rapide et au rythme nerveux. Le caractère de cette musique est qu'elle se caractérise aussi par une succession de solistes comme en jazz.

Le bluegrass connait son heure de gloire en 1940-1950, mais malgré son succès ce genre n'est pas rentable et il sombre dans l'oubli à l'arrivée du rock'n roll. Il revient en 1960 durant le folk boum des intellectuels nordistes tels Bob Dylan. Des musiciens comme les Osborne Brothers introduisent les instruments électriques. Tout ceci irrite Monroe qui défendra son bluegrass traditionnel jusqu'à son décès en 1996. Le blue grass fait son retour en force dans les années 2000 avec des artistes comme: Alison Krauss, Patty loveless et Rhonda Vincent et le superbe film "O brother", l'a fait redécouvrir au grand public.

 

LE COUNTRY BOOGIE

 

Il est issu du boogie woogie qui a vu le jour dans le sud des Etats-Unis dans les années 1930 et qui fait danser toute l'Amérique. Le genre est naturellement repris par les orchestres de Western-swing, pratiqué avec des instruments country, il devient le Country Boogie. C'est un genre musical à part entière de la country après-guerre. Avec lui la guitare électrique s'affirme comme le nouvel instrument incontournable de la musique country. Ce style se développe notamment au sein du honky tonk avec Merle Travis, Hank Williams et bien d'autres. Précurseur du Rockabilly, et s'intègrant à tous les répertoires, il  permet de faire danser le public et il n'est jamais passé de mode.

 

LE ROCKABILLY

 

Il est le descendant direct du country boogie lui-même dérivé du western swing. Carl Perkins le décrit ainsi: "j'ai mis un peu de rythme et de vitesse dans les vieux blues et les vieux morceaux de honky tonk de mon enfance, c'est tout." C'est un genre charnière dans la country music et il est aussi le point de départ sudiste de l'aventure du rock'n roll qui donnera largement la musique rock. De jeunes musiciens sudistes délaissent les instruments traditionnels de la country au profit de la guitare électrique et de nouveaux effets sonores comme l'écho. Ces gars de la campagne, "les hillbilly cats" inventent leur propre forme de rock "paysan", le "hillbilly rock, appelé aussi Rock and Hillbilly puis contracté en Rockabilly. Le genre est indissociablement lié à Sam Philips qui créa le premier studio d'enregistrement de Memphis fin 1949, puis le label Sun. C'est lui qui fit enregistrer un jeune inconnu nommé Elvis Presley ! le succès est fulgurant et il ne tient pas seulement à l'originalité de la musique dans la lignée du country boogie mais à la présence scénique du futur King.

Cette musique issue du gospel et du rythm & blues va conquérir un large public aux USA mais aussi dépasser les frontières.D'autres grands noms viendront: Bill Haley, Buddy Holly, Dorsey Burnette. Mais le rockabilly pur et dur avec ses textes provocateurs n'a duré que de 1954 à 1959 environ. Début 1960, le système récupère, enjolive cette forme de country rebelle et sauvage. Dans les années 1980 les Stray Cats ont relancé le genre et aujourd'hui le rockabilly est toujours présent.

 

LE NASHVILLE  SOUND

 

Né dans les années 1950 en réaction au raz de marée du rockabilly suivi du rock'n roll. Les producteurs de Nashville voulaient conquérir une part importante de part de marché de la pop music et la simplicité des mélodies et des paroles de la country s'adaptaient parfaitement à la pop. Le nashville sound vise un large public contrairement au honky tonk. C'est une musique facile à entendre et aux sonorités édulcorées. 

Chet Atkins fut à l'origine de ce mouvement countrypolitan par son mélange de sensibilité rurale et de sophistication urbaine. Précurseur du finger-picking à 4 doigts, était un guitariste virtuose. Touchant à tous les genres et doté d'un swing remarquable il était à même d'accompagner aussi bien Hank Williams qu'Elvis Presley ! Le Nashville Sound lié au nom de Chet Atkins est le genre le plus commercial de la musique country. Les textes au vocabulaire réduit sont confiés à des spécialistes qui puisent dans des thèmes définis par des études de marché. L'abus de cette recette causera la lassitude du public et la réaction de certains musiciens désirant un retour à plus d'authenticité. Ce sont les Outlaws, réfractaires à la musique de Nashville.

LES OUTLAWS

Ce mouvement débute fin des années 1960. Ces protagonistes refusent le diktat de "Music City" (Nashville). Il ne s'agit pas de remise en cause de la musique country mais une volonté d'affirmer leur identité musicale.

Willie Nelson dit d'ailleurs:" je joue de la guitare country, je vis à la campagne, je mange de la bouffe country donc je suis un country boy", sous-entendu Nashville a oublié l'authenticité du genre… Les Outlaws se veulent indépendants quant aux textes, aux arrangements musicaux et à la production discographique. Ils traitent de thèmes comme la drogue, la ségrégation ou le Vietnam. Leur musique s'enrichit des influences du rock’n roll, du blues et du folk.Le public est fasciné par leur image de mauvais garçons bravant les interdits et s'adonnant à l'alcool et aux drogues. Le look aussi change tel Kris Kristofferson qui en 1970, se présente à la remise des prix de la CMA les cheveux longs et en blue-jeans.

En 1976 l'album Wanted the Outlaws ou se retrouvent plusieurs artistes : Willie Nelson, Jesse Colter, Waylon Jennings… se vendent à plus d'un million d'exemplaires. Nashville comprend le message et l'année suivante Kris Kristofferson et Johnny Cash sont récompensés, eux les deux "bad boys" de la country music !

 

LA NEW COUNTRY

 

Au milieu des années 1980 arrivent de jeunes chanteurs et musiciens de talents bénéficiant du progrès de la technologie (TV, vidéo, nouvelles techniques d'enregistrement).On y retrouve cuivres, cordes et synthétiseurs et il n'y a nulle obligation de se cantonner à un genre. Beaucoup suivent l'exemple de Garth Brooks et son album Scarecrow  mêlant bluegrass, honky tonk, country pop. Ce brassage des genres fait que cette musique a beaucoup évolué sans pour autant perdre son authenticité.

 

De cette country revivifiée naitront deux courants musicaux:

- les nouveaux traditionnalistes: Ricky Skaggs et Allison Krauss et leur bluegrass revival

- un style plus honky tonk: Dwight Yoakam, Randy Travis, George Strait, Alan Jackson

Reste à côté de ces courants, une multitude de chanteurs formatés par des maisons de disques pour chanter une nouvelle country proches des variétés à la mode. Les programmations des radios country utilisent la classification de "new country" pour justifier les évolutions de la country music vers les sonorités pop ou rock sans le dire. Dans le prolongement de cette classification pour les nouvelles productions "country", le groupe Lady Antebellum, très mode aux USA.

 

LE CAJUN

 

La musique cajun est intimement liée à l'histoire de la Louisiane.

Les premiers colons français arrivent en Louisiane en 1689, la Nouvelle Orléans grand port de commerce voit s'épanouir une population aristocratique locale à la vie mondaine et raffinée. Cette population voit d'un mauvais oeil l'arrivée de leurs cousins "acadiens", eux aussi originaires de France et chassés du Canada (Acadie) par les anglais. Ces nouveaux arrivants sont considérés comme des rustres au patois incompréhensible. Ces "cayens" ne sont guère attirés par la vie urbaine et lorsqu'on leur propose de peupler les marécages occidentaux, ils acceptent sans rechigner. Ils ont autorisation de défricher et de posséder les terres et se voient attribuer un contingent d'esclaves noirs affranchis et convertis au catholicisme. Cet attachement fort aux traditions, à la langue française et à la ruralité est au cœur de la musique cajun. On suppose qu'au 18 è siècle le violon était le seul instrument utilisé. Au 19 è siècle, l'isolement relatif des "bayous" (marécages) n'empêche pas les influences extérieures. Les two-steps, break down, reels venus des émigrants appalachiens sont arrangés et assimilés par les cajuns.  

Les immigrants venus d'Allemagne et de Bohême  introduisent l'accordéon diatonique en même temps que la valse et la polka, les cajuns l'adoptent l'accordéon qui devient vite l'instrument caractéristique de cette musique. L'accordéon est accompagné du wash-board (planche à laver), du frottoir et du triangle (appelé Tit fer en Louisiane). La guitare n'arrive qu'à la fin du 19ème siècle.

Cette musique se joue essentiellement lors des "fais dodo" (voir page : culture country), ces bals dont la tradition se perpétue encore. Ces endroits sont des viviers pour les producteurs. En 1928 est enregistré le premier 78 tours cajun : Allons à la Fayette, par Joseph Falcon et son épouse, ils peuvent arrêter la ferme et se consacrer à la musique. D'autres musiciens arriveront: Mayeuse Lafleur, Léo Soileau. Mais pour remporter le suffrage du public, il fallait jouer les musiques à la mode de l'époque. Lurderin Darbonne explique qu'il combina des morceaux cadiens, hillbilly, ragtime, fox trot et jazz. Dans les années 1935-1937 l'influence du western-swing devient prédominante, il faut s'adapter au public, s'américaniser... Ce sont les prémices du style country cajun qui se développe après-guerre.

En 1947, Roy Acuff reprend et arrange "jolie blonde" à la sauce Nashville, faisant de ce titre un standard de la musique country. Il est suivi de Hank Williams qui en 1949 obtient un énorme succès avec Jambalya qui est n°1 pendant 47 semaines. Cette chanson, hymne à la bonne vie des cajuns, jolies femmes, rires, nourriture, alcool fait se répandre l'idée que "les bons temps roulent" vraiment en Louisiane cajun et cette idée se répand dans tous les états d'Amérique. Jambalaya donne un gros coup de pouce aux artistes cajuns.

La musique cajun est aujourd'hui connue dans le monde entier. De nos jours jouent les groupes suivants: Roger Morand, Blue Bayou, Cajun Express, Bélisaire, Pain d'Maïs.

 

LE ZYDECO 

 

Le terme Zydeco (de zarico: transcription phonétique de haricots en anglais) vient de la chanson Les haricots sont pas salés de Clifton C.Chesnier qui a popularisé le genre. Elle évoque les temps difficiles où, en l'absence de viande, le haricot était omniprésent dans l'alimentation des plus démunis.

Le Zydeco est lié aux Créoles noirs et à la musique "la-la" influencée après-guerre par le blues et le rythm & blues.

Il existe deux courants de zydeco:

- le zydeco urbain très marqué par le rythm'& blues dont le maître est Clifton Chénier: accordéon chromatique et section rythmique (frottoir).

- le zydeco rural qui préfère l'accordéon diatonique, il est plus proche du blues et des musiques traditionnelles cajuns et créoles.

Un troisième courant émerge, venant de jeunes musiciens de Houston au Texas qui incluent des résonnances issues du Hip-Hop et du Rap. Il faut noter que ce clivage entre "musique cajun blanche" et "zydeco noir" est récent.

Sources:

- "L'esprit des danses country & western" d'Anne Guegan  -Saint Léger Editions - http://www.esprit-danses-country-western.com

- Wikipédia 

-www.countrymusic.about.com 

 

 

Réagir


  • CAPTCHA

Membres

Horaires & Tarifs

Cours

Pot commun Bourgogne/Franche-comté

Le vocabulaire

Les origines de la danse country

Boutique western

Festival country

Radio

Revue de presse

Magazine de country music

Photo de groupe

Club country

Artistes français de Country music

Séjours vacances country

Calendrier

« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Espace Membre

Météo

Dimanche

min. 8 °

max. 20 °

Ciel dégagé

Lundi

min. 7 °

max. 18 °

Ciel dégagé

Mardi

min. 7 °

max. 17 °

Ciel dégagé

Dernières modifications

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Country Vine Bourgogne St Remy 71



Livre d'or